La translation de Jérôme Bosch [FR]

Jerome-Bosch

Evenement culturel et artistique. Jeudi 28 fevrier 2013 a 17h30. Clinique Jérôme Bosch. Lille.

Il y a plus de 30 ans, le service de psychiatrie publique de la banlieue est de Lille1, a initié un ambitieux travail d’intégration des soins psychiatriques dans la Cité. Cela s’est traduit par le passage d’un mode unique de soins, l’hospitalisation dans un service asilaire fermé de 300 lits, à un éventail d’action comprenant la prévention, l’accompagnement du handicap et la en charge ambulatoires et à domicile, ou l’hospitalisation ne représente plus qu’une faible part.

En effet, aujourd’hui l’hospitalisation est une alternative aux soins dans la communauté, un court moment dans le parcours de soins de certains patients. Le service fonctionne avec 10 lits actifs, dont 7 en moyenne occupés, pour une durée moyenne de séjour inférieure à 7 jours. Il accueille des personnes en soins libres ou sans consentement, dans une unité ouverte et sans chambre d’isolement.

En coordination avec les médecins généralistes, les infirmiers libéraux, les pharmaciens, les services municipaux et sociaux, chaque année plus de 3000 personnes sont prisent en charge (pour une population de 84 193  habitants), grâce aux équipes mobiles intervenant à domicile et un accès aux soins garanti dans les 24h dans les lieux de consultation du secteur.

Toutefois, actuellement les lits d’hospitalisation sont toujours situés à Armentières, soit à 25 kms à l’ouest de Lille. Grâce au dynamisme de l’EPSM Lille-Métropole, qui gère ce secteur, ils seront déplacés début mars sur le site du  CHRU de Lille, à proximité des populations desservies.

Cette nouvelle implantation constitue une étape symboliquement essentielle dans l’histoire de ce service : les soins psychiatriques seront désormais totalement intégrés dans la cité.

Ce long travail de développement de soins psychiatriques de proximité a été rendu possible par une implication forte et constante des élus des communes du secteur, qui ont facilité l’accès au logement (150 logements fournis au fil des ans aux personnes sortant d’hospitalisation), aux loisirs et à l’insertion professionnelle (dans les structures municipales). Cette dynamique partenariale est désormais coordonnée par un Conseil Intercommunal Santé, Santé Mentale et Citoyenneté, qui regroupe les usagers, les élus des 6 communes du secteur, la population et les services sanitaires et sociaux, soit toutes les personnes qui participent à cette psychiatrie intégrative.

Cette modification des pratiques de soins psychiatriques a également été soutenue par des actions de lutte contre la stigmatisation et l’exclusion, menées depuis 30 ans par des artistes. Ceux-ci joueront bien sûr un rôle important pour accompagner cette ultime transition. Historiquement, la « folie » a été reléguée hors des murs de la Cité. Aujourd’hui, la santé mentale c’est l’affaire de tous.

Cette expérience innovante d’intégration complète dans la Cité des services de santé mentale a été reconnue en 1998 « site pilote pour la santé mentale communautaire » par l’Organisation Mondiale de la Santé. Elle a servi de base à la création du Centre Collaborateur de l’OMS pour la recherche et la formation en santé mentale, adossé à l’EPSM Lille-Métropole.

SERVICE DE SANTE MENTALE DES VILLES DE FACHES-THUMESNIL, HELLEMMES, LESQUIN, LEZENNES, MONS-EN-BAROEUL ET RONCHIN
CENTRE COLLABORATEUR DE L’ORGANISATION MONDIALE DE LA SANTE POUR LA RECHERCHE ET LA FORMATION EN SANTE MENTALE EPSM LILLE METROPOLE

45, Rue du Maréchal Lyautey – Résidence Europe – F- 59370 Mons en Baroeul
Tél: +33 (0)3.20.43.71.00
Fax: +33 (0)3.20.43.71.15
E-mail: ccoms@epsm-lille-metropole.fr
Site Web: http://www.epsm-lille-metropole.fr

Comentează acest articol